Chebaa: Les forces libanaises sous surveillance

Isra?l est attentif aux mouvements des Forces arm?es libanaises qui ont commenc? ? installer plusieurs postes militaires dans les fermes de Chebaa.

By YAACOV KATZ
July 15, 2008 12:29
1 minute read.
Chebaa: Les forces libanaises sous surveillance

Sheba. (photo credit: DR)

Israël suit de près les mouvements des Forces armées libanaises, qui ont récemment pavé une route et commencé à installer plusieurs postes militaires dans les fermes de Chebaa situées dans la région du mont Dov. Les explications de ce comportement sans précédent de la part des Libanais diffèrent au sein de l'armée israélienne. Certains officiers hauts placés ont exprimé leur inquiétude que ces postes en construction deviennent des positions à la fronitère qui pourraient aider le Hezbollah lors de futures attaques contre l'Etat hébreu. "Si une guerre survient avec Israël, les emplacements de l'armée libanaise pourront être utilisées par le Hezbollah, puisque la plupart sont situés dans les anciens avant-postes de l'organisation terroriste", a expliqué un ancien responsable. Une autre explication est avancée par les officiers de l'unité de liaison étrangère de Tsahal. Elle consiste à voir dans le geste des forces libanaises une déclaration de propriété sur cette région, répondant ainsi à la demande israélienne de reprendre le contrôle du sud de ce pays. "C'est dans l'intérêt de [l'état hébreu] que le Liban déploit son armée dans tout le pays", a déclaré un ancien officier de l'armée israélienne. Les craintes se sont multipliées depuis dimanche dernier quand le président libanais Michel Sueleiman a déclaré à Paris lors du sommet pour l'UPM que si la diplomatie échouait à rendre au Liban ces "territoires occupés par Israël", l'armée les lui reprendrait par la force. Par ailleurs, le ministre de la Défense israélienne Ehoud Barak a critiqué, lors de la réunion hebdomadaire du parti travailliste, la résolution 1701 de l'ONU qui a organisé le retrait de l'armée israélienne à la fin de la seconde guerre du Liban et qui a installé des troupes de surveillance internationales. "Le Hezbollah continue de se renforcer grâce à l'aide continue de la Syrie" a déclaré Barak, avant d'ajouter : "Nous devrions dire clairement : le réoslution 1701 n'a pas fonctionné, ne fonctionne toujours pas et ne fonctionnera pas. C'est un échec."


Related Content

Netanyahu walks with Harper
September 10, 2012
test with pnina

By JPOST.COM STAFF