Pourparlers : nouvelle rencontre à la mi-août

Un premier groupe de prisonniers palestiniens sera libéré la semaine prochaine.

By SYLVIE BERG
August 6, 2013 15:15
2 minute read.
Tzipi Livni serre la main à Saeb Erekat, négociateur en chef palestinien, sous l'oeil de John Kerry.

P6 JFR 370. (photo credit: Jonathan Ernst/Reuters)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user uxperience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section and our monthly magazine to learn Hebrew, Ivrit
  • Content from the award-winning Jerusalem Repor
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later Don't show it again

Le calendrier est fixé. La prochaine session de négociations israélo-palestiniennes aura lieu la semaine prochaine, tandis qu’un premier groupe de détenus palestiniens sera libéré d’ici là. C’est ce qu’a déclaré la ministre de la Justice, Tzipi Livni, en charge de conduire les négociations du côté israélien, sur le plateau d’Aroutz 10, vendredi 2 août. Selon l’élue, les deux camps se sont mis d’accord pour alterner les lieux de rencontres. La prochaine réunion aura lieu en Israël. « Avec les Palestiniens, nous avons décidé que les premières rencontres devront avoir lieu tantôt en Israël, tantôt en Autorité palestinienne. Nous voulons nous y mettre rapidement et nous tenons à ce que cela se passe près de chez nous. La prochaine réunion aura lieu dans l’Etat hébreu, durant la seconde semaine du mois d’août », a expliqué la ministre au cours de l’interview. Avant d’ajouter que 26 détenus palestiniens seront libérés « à ce moment-là », sans donner plus de précisions. Chaque cas sera réexaminé avant l’approbation finale, a poursuivi Livni.


Le gouvernement israélien a approuvé la libération par paliers de 104 prisonniers palestiniens. Cette décision, prise non sans peine à la fin du mois de juillet, sera mise à exécution au fur et à mesure des pourparlers.

Livni s’est dite convaincue du sérieux des négociations, et de leurs chances de succès. « Nous n’y prendrions pas part, si cela ne me paraissait pas évident, à moi, à vous et à tout le monde. Ces pourparlers sont sérieux », a-t-elle martelé. La ministre a expliqué que sa récente rencontre avec les représentants palestiniens l’avait persuadée des chances de succès. « Nous sommes tous entrés dans la pièce. Cela faisait bien longtemps que nous ne nous étions pas rencontrés pour discuter de ce type de sujets, mais j’ai senti que les Palestiniens voulaient négocier sérieusement et non plus seulement blâmer Israël », a confié Livni.

Scepticisme dans les deux camps Reste que le scepticisme est de mise dans les deux camps. La reprise des pourparlers a même provoqué la colère du côté israélien, quand il s’est agi de libérer les prisonniers palestiniens avant même le début des négociations. La ministre a défendu la décision au cours de l’interview, évoquant un avenir meilleur et pacifique pour justifier la libération de terroristes « avec du sang sur les mains ». Elle a néanmoins avoué que ce vote lui avait coûté.

Pour conclure, la dirigeante s’est déclarée convaincue du soutien de la majorité des Israéliens envers la reprise des pourparlers et s’est engagée à tout faire pour que ces derniers portent leurs fruits. « Je sais ce que j’ai à faire, j’ai une mission et je travaille avec le Premier ministre Binyamin Netanyahou pour garantir notre succès ».


Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL