Lassana Bathildy, décoré de la légion d’honneur ?

Ce jeune musulman de 24 ans est le héros de la prise d’otage du supermarché Hypercacher. Son histoire est en train de faire le tour du monde.

By KATHIE KRIEGEL
January 13, 2015 15:38
2 minute read.
Lassana Bathildy

Lassana Bathildy. (photo credit: DR)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later Don't show it again

Lassana Bathildy est un Malien sans papiers, employé du supermarché casher de la Porte de Vincennes, attaqué par le terroriste islamiste Amedy Coulibaly. Le vendredi 9 janvier, lorsque Coulibaly surgit une arme à la main, il se trouve dans le magasin. Dans la précipitation, il aide un groupe de clients, dont une femme et son bébé d’un mois, à se réfugier au sous-sol.

« Quand ils sont descendus en courant […], j’ai ouvert la porte [de la chambre froide]. Il y a plusieurs personnes qui sont rentrées avec moi. J’ai éteint la lumière, j’ai éteint le congélateur. […] Quand j’ai éteint la chambre, je les ai mis dedans, j’ai fermé la porte, j’ai dit vous restez calmes là, moi je vais sortir. » C’est la version des faits telle qu’il l’a racontée une première fois à BFMTV, puis ensuite au micro d’autres médias.

Be the first to know - Join our Facebook page.


« Vous restez calmes là, moi je vais sortir », leur dit-il encore. Et c’est ce qu’il fait. Lassana s’échappe alors avec le monte-charge par une autre sortie où les policiers l’accueillent. Il leur donne les clés du rideau de fer du magasin ce qui leur permettra de lancer l’assaut contre le terroriste et de libérer les otages. « Quand ils sont sortis, ils m’ont félicité », confie le jeune homme, avec humilité.

Or son récit fait l’objet d’une rumeur colportée par des médias (dont des médias juifs), mettant en doute son héroïsme, au motif que des victimes interviewées une fois libérées n’auraient pas fait mention de son action héroïque et auraient confié avoir eu très froid, enfermés dans le congélateur. Or il est assez évident que la température dans un congélateur ne remonte pas immédiatement une fois éteint, surtout porte fermée. Nul doute que les otages confinés 5 heures dans la chambre froide ont souffert. Et n’en pas faire mention ne signifie pas que le jeune homme n’a pas agi avec sang-froid et contribué à ce que les personnes réfugiées dans le congélateur soient sauvées.

Il se trouve que la jeune femme avec son bébé appartient à la communauté du 12e arrondissement du rabbin Dov Lelouch. Interrogé à ce sujet par le Jerusalem Post, le rabbin s’est insurgé contre cette rumeur. Il tient le récit de la bouche même de la jeune femme qui lui aurait spontanément raconté que le jeune Malien a été d’une aide précieuse. « Il est absolument déplacé de mette en doute l’héroïsme de ce jeune homme. On lui doit beaucoup. C’est absolument important de le dire. Il est de notre devoir de le féliciter et de nous en souvenir. »

Sur Twitter, le hashtag #UneMedaillePourLassana circule qui appelle le chef de l’Etat à le décorer de la Légion d’honneur et à lui accorder la nationalité française. 

© Jerusalem Post Edition Française – Reproduction interdite


Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL