Les responsables israéliens multiplient les condamnations après les attentats de Copenhague

Comme après les attentats de Paris, Netanyahou a appelé les juifs danois à monter en Israël. Liberman, Herzog et Bennett se sont également exprimés sur leurs sujets, dans leurs styles respectifs

By SYLVIE BERGER
February 17, 2015 19:30
4 minute read.
La Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt dépose des fleurs devant la synagogue Krystalgad

La Première ministre danoise Helle Thorning-Schmidt dépose des fleurs devant la synagogue Krystalgade de Copenhague. (photo credit: FABIAN BIMMER / REUTERS)

Dirigé contre une synagogue de Copenhague, l’attentat a coûté la vie à Dan Uzan, qui protégeait bénévolement le lieu de culte. Le drame s’est passé quelques heures seulement après une attaque similaire contre une conférence sur la liberté d’expression à laquelle participait Lars Vilks, dessinateur suédois sous protection policière depuis qu’il était menacé de mort pour avoir dessiné la tête du prophète Mahomet sur le corps d’un chien. Là encore, une victime est à déplorer. Les deux attaques seraient le fait d’un seul homme, âgé de 22 ans, né au Danemark et connu des services de police pour détention d’armes et faits de violence. Il a été abattu par les autorités le lendemain des attaques, sans doute inspirées des attentats islamistes commis à Paris début janvier.

Les similitudes entre les deux événements n’ont pas échappé aux responsables politiques français. Laurent Fabius les a relevées dans Le Grand Rendez-Vous Europe 1-Le Monde-itélé : « D’abord une attaque contre le symbole de la liberté d’expression, ensuite une attaque contre les juifs, et puis l’affrontement avec les policiers ». Deux individus ont été inculpés en début de semaine, de possibles complices qui auraient « apporté des conseils et une aide matérielle » (des armes, selon la télévision publique danoise) au tireur.

Le message de Bibi aux juifs de diaspora


Be the first to know - Join our Facebook page.


Comme il l’avait fait après les attentats de Paris, Netanyahou a pris soin d’associer appel à l’aliya et condamnation de l’antisémitisme : « Evidemment, les juifs doivent être en sécurité dans tous les pays du monde. Mais nous disons aux juifs, à nos frères et à nos sœurs : Israël est votre maison. Nous espérons une immigration massive d’Europe, et nous nous préparons à intégrer au mieux les nouveaux arrivants. Je voudrais dire aux juifs d’Europe et d’ailleurs : Israël est le foyer de tous les juifs. Israël vous attend les bras grands ouverts ».
Un plan de 180 millions de shekels censé favoriser l’intégration des olim de France, de Belgique et d’Ukraine a ainsi été présenté en conseil des ministres. « D’autres plans suivront », a précisé Netanyahou. Mais les encouragements du Premier ministre n’ont pas réjoui tous les juifs danois. Le Daily Telegraph cite ainsi le Grand Rabbin de Copenhague Yair Melchior, déçu par ces déclarations : « Le terrorisme n’est pas une raison convenable pour déménager en Israël ». Il développe sa pensée dans une interview pour Reuters : « Les terroristes ne doivent pas contrôler nos vies. Nous devons, après cette situation difficile, nous concentrer sur le retour à un quotidien aussi normal que possible. La communauté juive de Copenhague est forte. »

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman a appelé son homologue danois, Martin Lidegaard, pour lui dire que l’Etat hébreu appréciait sa coopération avec le Danemark dans la protection des sites juifs et israéliens du pays, et qu’Israël était prêt à renforcer ce partenariat. Plus tôt dans la journée, Liberman a publié une déclaration selon laquelle les événements de Copenhague confirmaient ce qu’il répétait depuis des années : Israël et les juifs sont les premières cibles de ces attaques parce qu’ils sont aux avant-postes de la guerre que mènent les terroristes contre l’Occident et le monde libre. L’Occident, a-t-il ajouté, ne doit pas se contenter de déclarations politiquement correctes et de rassemblement, mais s’engager dans une guerre totale contre le terrorisme islamiste et ses fondations.

Condamnations unanimes


Dans les rangs du Camp sioniste, Itzhak Herzog s’est également entretenu avec Lidegaard pour lui faire part de ses condoléances. « Toutes les puissances occidentales doivent combattre le terrorisme sans pitié et empêcher que de telles horreurs se répètent », a-t-il déclaré. « La nation d’Israël, qui ne connaît que trop bien la douleur des familles et de la communauté, se tient aux côtés du peuple danois et lui affirme son soutien en ces temps difficiles ».
Le ministre de la Diaspora Naftali Bennett s’est adressé dimanche aux responsables de la communauté juive danoise et leur a promis : « Nous refusons de nous faire à cette situation où des gens tirent en toute simplicité sur des juifs dans les rues d’Europe. Ces rues ne peuvent pas se transformer en stands de tirs dirigés contre les juifs. » Et de poursuivre : « L’Etat d’Israël dans son ensemble vous apporte son soutien dans ces moments de deuil et vous offre son aide ».

Au même moment, le cheikh Abdoullah Nimar Darwish (fondateur du Mouvement islamique en Israël et directeur de la branche Sud) et l’ancien Grand Rabbin de Norvège Michael Melchior (ancien député et ministre du parti Meimad, allié au parti travailliste) condamnaient conjointement les attentats. Darwish, directeur du centre Adham pour le dialogue interreligieux, et Melchior, directeur du centre Mosaica pour la coopération interreligieuse, ont publié une déclaration commune dans laquelle ils « condamnent et désavouent le crime qui a touché la communauté juive du Danemark ». Pour les deux leaders religieux, « bien que ces assassins affirment agir au nom de la religion, ils sont des ennemis de l’islam, des ennemis de l’humanité et des ennemis de la foi ». 

Lahav Harkov et Jeremy Sharon ont contribué à cet article.



Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL