Campus urbain

Pour cette rentrée universitaire, les étudiants du Technion pourront étudier au cœur du parc Sarona à Tel-Aviv.

By ABRA COHEN
October 1, 2013 16:40
2 minute read.
Un site longtemps réservé à l'armée et au gouvernement

P19 JFR 370. (photo credit: DR)

Abra Cohen Sur les traces de l’Histoire. Entre gratte-ciel et demeures Bauhaus, Tel-Aviv abrite également de larges projets de restauration historique, comme l’ancienne gare de style ottoman, transformée en espace piétonnier avec terrasses de restaurants et autres lieux branchés. Le parc Sarona est lui aussi destiné à faire revivre le passé… dans un cadre contemporain. Dans le jargon des urbanistes, on parle d’un « espace de lifestyle ». Comprendre : restaurants et cafés haut de gamme, un musée, un site touristique, ainsi que des salles de classe de l’Institut technologique Technion.

« C’est très réussi », explique Nitza Szmuk, l’architecte des bâtiments universitaires qui a récemment pris sa retraite du Technion, « j’en suis très fière ». Et d’expliquer que de nombreux paramètres ont dû être pris en compte, dont certaines contraintes budgétaires ainsi que l’approbation de nombreux interlocuteurs impliqués dans la conception du campus de Sarona. « Mais nous avons terminé à temps et nous avons beaucoup appris en cours de route », se félicite-t-elle. « Certains étudiants s’y sont déjà rendus et nous disent que c’est une tout autre atmosphère ».

Le campus comprend 3 bâtiments. Les deux premiers abriteront 16 salles de classe et le dernier sera réservé aux bureaux de l’administration. Si les travaux ne sont pas complètement terminés, les cours devraient néanmoins s’y dérouler dès la rentrée universitaire du 14 octobre.



Dans un cadre historique


 


Les cours de la région centre du Technion avaient auparavant lieu à Ramat Gan. Des locaux « guère inspirants », selon Szmuk. Sarona offre beaucoup d’avantages : en plus d’être situé en plein centre de Tel-Aviv, le parc comporte des aires de promenade et des espaces verts que les étudiants pourront investir entre les cours. Il est en outre situé à quelques minutes à pied de la gare routière d’Hashalom. « Les universitaires arrivent de tout le pays pour étudier au Technion », souligne Szmuk. Ces nouveaux locaux seront faciles d’accès pour les élèves en provenance de Jérusalem, Haïfa ou Beersheva.

Sarona a été conçu d’après le modèle du parc Grove en Californie, qui rencontre un très grand succès avec son marché d’agriculteurs et ses vastes espaces de promenade.

« C’est une idée géniale », s’enthousiasme Ofer Shachal, président du service d’urbanisme telavivien. « Aujourd’hui, de nombreuses universités sont présentes en dehors de leur ville d’origine. Il est donc normal que le Technion s’étende au-delà de Haïfa. La présence de centaines d’étudiants conférera une valeur ajoutée au parc Sarona ».

Le campus est situé parmi les 33 demeures de Templiers originellement bâties sur le terrain de 47 acres. Pendant très longtemps, les lieux ont été au service du gouvernement et de l’armée. Mais à compter de cette année, les étudiants du Technion pourront y suivre un master en start-up en anglais, sur un an, ainsi que des formations en design industriel, architecture intérieure et bien d’autres encore. Le nouveau master intégrera de nombreuses interventions d’entrepreneurs et de présidents de start-up de la région de Tel-Aviv.

Le Technion est le plus ancien établissement d’enseignement supérieur en Israël. Dès la rentrée, ses étudiants auront cours dans un cadre historique, entre restauration architecturale et urbanisme d’aujourd’hui.





Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL