Israël-Unicef : et de 3 !

Après 40 ans d’absence, l’Etat juif retrouve le conseil d’administration de la célèbre institution qui se bat pour les droits de l’enfant.

By MARIE-SARAH SEEBERGER
January 9, 2013 11:37
1 minute read.
Unicef

0901JFR08 521. (photo credit: Parwiz Parwiz/Reuters)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later

 Israël fait à nouveau partie du Conseil d’administration de l’Unicef. Une situation qui n’était pas arrivée depuis 40 ans, mais se reproduit pour la troisième fois depuis la création de l’Etat. L’Unicef a été créée en 1946 par Ludwick Rajchman, un pédiatre juif polonais survivant de la Shoah, pour venir en aide aux enfants européens victimes des persécutions nazies. Au fil des ans, l’organisation s’est développée pour devenir une institution internationale qui opère dans 200 pays. Elle apporte aux enfants du monde entier eau potable, alimentation et aide humanitaire dans les régions sinistrées. La rencontre avec Israël se fait pour la première fois en 1948, quand l’Unicef accepte d’apporter son aide au jeune Etat. Et lui fournit nourriture, couvertures et équipements médicaux pour les enfants et leurs mères. De 1951 à 1959, Israël siège au Conseil d’administration de l’organisation en tant que pays en voie de développement. Puis en 1955, il préside le Conseil en la personne de Zina Harman, la femme de l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis. Harman recevra le prix Nobel de la paix et, en 1969, crée le Fonds israélien pour l’Unicef (FIU) : sorte de relais national, à but non lucratif, qui a permis de récolter des millions de shekels. Le FIU, se félicite de voir Israël à nouveau faire partie du Conseil d’administration. Si l’Unicef se préoccupe des enfants du monde entier sans interférences politiques, les comités nationaux, eux, définissent clairement leur rôle, comme l’expliquent les membres du FIU : « Le Fonds israélien pour l’Unicef est un des 36 comités nationaux de l’Unicef. Il est basé à Tel-Aviv et soulève des fonds pour tous les programmes de l’Unicef à travers le monde. D’autre part, il conduit la défense des droits de l’enfant en Israël, en partenariat avec le gouvernement israélien et d’autres organisations non gouvernementales basées en Israël. En ce qui concerne les enfants palestiniens, l’Unicef a un programme d’assistance séparé qui s’occupe spécialement d’eux. » La coopération d’Israël avec le Conseil d’administration de l’Unicef est prévue pour 1 an, durant l’année 2013. Les représentants israéliens et les membres du gouvernement entendent bien jouer un rôle actif dans les projets et les discussions menés par l’Unicef. Et le Comité national israélien de conclure : « La mission du Fonds israélien pour l’Unicef en 2013 est de poursuivre la levée des fonds pour les droits des enfants et de continuer à sensibiliser à la Convention des droits de l’Enfant rédigée par l’Unicef ».

Join Jerusalem Post Premium Plus now for just $5 and upgrade your experience with an ads-free website and exclusive content. Click here>>

Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL