L’homme aux Sifrei Torah

Retour sur l’intronisation de deux rouleaux de la Torah à la nouvelle synagogue de l’hôpital Hadassah.

By MARIE-SARAH SEEBERGER
March 27, 2013 15:42
1 minute read.
Torah scroll.

Torah scroll 521. (photo credit: Stockbyte)

 Isaac Léon Jacques Zaoui. Un nom avec toute une histoire. La vie d’Isaac Zaoui commence à Sétif, en Algérie, entouré de ses 9 frères et soeurs. Après s’être engagé dans l’armée à 15 ans et avoir servi la France durant la seconde guerre mondiale, il s’installe un temps à Alger, puis se résout à partir vivre à Paris.

Il rencontre sa future femme Jacqueline à Nancy, mais c’est à Bruxelles qu’il tombera amoureux d’elle. S’ensuit un mariage, et, comme le dit Zaoui : « Rien ne nous sépara jamais ».

Be the first to know - Join our Facebook page.


Plus tard, le couple s’installe en Israël où il accueille régulièrement la grande famille d’Isaac Zaoui. Extrêmement généreux, il ne cesse de faire des dons à divers organismes, religieux ou non. Après le décès de son épouse, Zaoui offre des Sifrei Torah pour honorer sa mémoire.

Son histoire, c’est aussi l’histoire d’un homme qui s’est dit investi d’une mission dictée par Rabbi Isaac Drai qui lui est apparu en rêve. Ce rav, selon Isaac Zaoui, avait déjà visité – en rêve toujours – sa mère pour lui apprendre qu’elle aurait un garçon. Dans son rêve, Rabbi Isaac Drai demande à Isaac Zaoui de l’exhumer de Sétif pour aller l’enterrer comme il se doit, en Terre Sainte, à Jérusalem. Un dernier voeu aujourd’hui exaucé par Isaac Zaoui.

Parmi les dernières réalisations d’Isaac Zaoui : l’inauguration de deux Sifrei Torah pour la nouvelle synagogue Moshé Saba Masri de l’hôpital Hadassah Ein Kerem, le 7 mars dernier. Au programme : musiciens, clarinette et accordéon, en présence de certains enfants malades, crécelles de Pourim en mains, et aussi des deux Grands rabbins, séfarade et ashkénaze, d’Israël, Shlomo Amar et Yona Metzger, qui écriront les dernières lettres des rouleaux.

Isaac Zaoui, touché par la maladie qui frappe les plus jeunes, se dit chanceux de pouvoir contribuer à les rendre heureux, ne serait-ce que pour quelques heures.

Deux des frères d’Isaac sont venus de France pour l’occasion.

Ils le congratulent, puis tous trois rient ensemble, évoquent le passé et parlent du futur. Un futur que l’on souhaite à Isaac Zaoui empli d’amour et de générosité, à l’image de son passé.


Isaac Zaoui a également raconté son histoire et parcours dans un livre intitulé L’âme chemine.



Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL