L’intérêt de la nation d’abord

Binyamin Netanyahou explique pourquoi il provoque des élections anticipées.

By BUREAU DU PREMIER MINISTRE
October 16, 2012 17:07
1 minute read.
Netanuahou

Netanyahou. (photo credit: Ahikam Seri)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later


“Dans quelques mois, nous achèverons quatre années de mandat pour le gouvernement le plus stable depuis des décennies. Cette stabilité nous a aidés à atteindre deux objectifs que nous avions promis aux citoyens d’Israël. Tout d’abord, nous avons renforcé la sécurité. Et ce, dans une période de dangereux et difficiles soulèvements tout autour de nous au Proche-Orient. Ensuite, nous avons renforcé l’économie au cours d’une autre crise persistante et globale, qui a mené à l’effondrement de marchés de premier plan en Europe et à un chômage massif dans ces pays.
Afin de faire face à ces défis, nous avons largement investi dans l’armée, avec le Dôme de fer et la barrière de sécurité le long de l’Egypte. Nous avons également mené une politique économique de responsabilité.
D’autres nations ont subi un fléau de chômage et de coupes budgétaires.
Nous avons créé un record de 330 000 emplois et investi dans l’éducation, la santé, les infrastructures et les transports.
Aujourd’hui, pour s’assurer que l’Iran ne possède pas la bombe nucléaire, pour défendre nos frontières contre le terrorisme et l’infiltration, pour maintenir les traités de paix avec nos voisins, pour préserver nos intérêts nationaux dans toute future négociation et la vitalité de notre économie, nous avons besoin d’un budget responsable, à la vision au long cours.
Après avoir consulté les dirigeants des partis de la coalition, j’en arrive à la conclusion qu’il est impossible de faire passer un tel budget. Car, à mon grand regret, avant les échéances électorales, les partis politiques pensent à leurs intérêts avant ceux de la coalition.
Mon obligation en tant que Premier ministre est de faire passer les intérêts de la nation avant tous les autres. C’est pourquoi, pour le bien de l’Etat d’Israël, j’ai décidé de lancer des élections dès à présent, le plus tôt possible.
Il est préférable pour le pays d’avoir une courte campagne de trois mois plutôt que ce qui serait une saison électorale d’un an, avec de graves dommages portés à l’économie. C’est pourquoi, après quatre années, nous allons aux urnes.
Je remercie les citoyens d’Israël pour le grand privilège qui m’a été accordé de vous servir en tant que Premier ministre. Je souhaite faire renouveler mon mandat pour continuer à mener l’Etat d’Israël.“

Join Jerusalem Post Premium Plus now for just $5 and upgrade your experience with an ads-free website and exclusive content. Click here>>

Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL