2014, un excellent cru pour l'aliya

Israël n’avait pas accueilli autant de nouveaux immigrants depuis 10 ans

By SYLVIE BERGER
January 6, 2015 11:43
3 minute read.
2014, un excellent cru pour l'aliya

2014, un excellent cru pour l'aliya. (photo credit: REUTERS)

D’après les chiffres publiés le 31 décembre dernier par l’Agence juive et le ministère de l’Immigration et de l’Intégration, l’aliya 2014 est la plus élevée depuis 10 ans : 26 500 nouveaux immigrants sont arrivés en Israël, soit une hausse de 32 % par rapport à l’année précédente. A noter : avec pas moins de 7 000 arrivants, la France est pour la première fois le premier pays d’émigration vers Israël, soit un nombre qui a doublé par rapport à 2013. Un phénomène qui incite les différentes institutions en charge de l’aliya à développer des politiques d’intégration spécifiques en direction des olim de l’Hexagone ; ceux qui n’ont pas encore fait leur aliya sont, eux, encouragés à découvrir Israël à travers des programmes tels que ceux d’Israel Experience par exemple.
L’aliya en provenance d’Ukraine a également connu un bond spectaculaire de 190 %, en raison de l’instabilité dans l’Est du pays causée par le conflit avec la Russie : Israël, qui a accueilli cette année 5 840 Ukrainiens, propose un soutien financier particulier à ces olim.
Le directeur de l’Agence juive, Natan Sharansky, s’est réjoui de ces chiffres : « L’année 2014 est une année de records pour l’aliya, mais aussi celle d’une évolution historique : pour la première fois dans l’histoire du pays, le nombre d’immigrants provenant de pays libres est plus élevé que le nombre d’olim fuyant des pays en détresse. Cette tendance prouve qu’Israël est un pays qui attire aujourd’hui parce qu’il y fait bon vivre ; elle prouve également l’efficacité de nos efforts pour promouvoir l’aliya et renforcer les liens des juifs du monde entier avec Israël. Nous espérons que le prochain gouvernement se montrera à la hauteur et saura considérer l’aliya et l’intégration des olim comme des priorités. »

De 0 à 104 ans

Be the first to know - Join our Facebook page.


La ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Sofa Landver, a pour sa part déclaré : « L’aliya 2014 est la plus forte depuis 10 ans. Par rapport à l’année dernière, ce sont 32 % de juifs en plus qui sont arrivés à la conclusion que leur véritable maison était Israël. Je suis tellement heureuse aujourd’hui de voir les fruits de nos efforts d’encouragement à l’aliya. Mais notre travail est loin d’être terminé, et nous allons continuer à œuvrer afin de réaliser la vocation de l’Etat d’Israël qui est de rassembler les exilés. Nous attendons plus de 30 000 nouveaux immigrants pour l’année prochaine dont encore 10 000 olim de France. »
C’est donc l’aliya en provenance d’Europe de l’Ouest qui a le plus fortement augmenté. Elle affiche une hausse de 88 % avec 8 640 olim cette année contre 4 600 en 2013. En dehors des immigrants originaires de France, on note une hausse de 20 % du nombre d’olim venant de Grande-Bretagne. Les immigrants provenant d’ex-Union soviétique ont augmenté de 50 %, hausse due en grande partie à l’immigration ukrainienne. L’aliya d’Amérique latine est demeurée stable par rapport à 2013, même si les olim du Brésil ont augmenté de 45 %. Les nouveaux arrivants en provenance d’Amérique du Nord sont un peu plus nombreux que l’année précédente.
Pour ce qui est du profil de ces nouveaux immigrants, plus de la moitié ont moins de 35 ans. Le plus âgé d’entre eux, originaire de France, a 104 ans. Parmi ces olim, beaucoup d’ingénieurs et de personnes hautement qualifiées, dont plus de 1 000 médecins et professionnels de la santé. En novembre dernier, le gouvernement a d’ailleurs approuvé une série de mesures pour lever les obstacles à la reconnaissance des diplômes et à l’intégration de ces nouveaux arrivants sur le marché du travail.
Enfin, Tel-Aviv demeure la ville de prédilection des olim. La Ville blanche a ainsi accueilli 3 000 nouveaux immigrants, suivie par Natanya et Jérusalem.



© Jerusalem Post Edition Française – Reproduction interdite


Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL