« Aider les Juifs du monde entier »

Au terme d’une campagne intense, David Lau et Itzhak Yossef ont été désignés Grands Rabbins ashkénaze et séfarade. Retour sur leur élection.

P6 JFR 370 (photo credit: Amos Ben Gershon / GPO)
P6 JFR 370
(photo credit: Amos Ben Gershon / GPO)

U nir les Juifs, mais aussi leur tendre la main, partout dans lemonde. Tel est le projet du nouveau Grand Rabbin ashkénaze David Lau, au soirde sa victoire. Lau a finalement vaincu l’autre éminent candidat de l’élection,le rabbin David Stav, fondateur du mouvement Tzohar et porteur des espoirs ducamp national-religieux. Côté séfarade, c’est le rabbin Itzhak Yossef qui l’aemporté face au rabbin Shmouel Eliyahou, également candidat favori des kippascrochetées. Dans la foulée du scrutin, le ministre des Cultes Naftali Bennett aannoncé qu’il planchait sur une réforme pour l’élection d’un seul Grand Rabbinà la tête de la rabbanout, après les 10 ans de mandat des nouveaux élus.

Mercredi 24 juillet, le rabbin Lau a passé la journée de l’élection à fairecampagne, assurant aux uns et aux autres qu’il représenterait tous les acteursde la société israélienne une fois élu. Après sa victoire, il a égalementdéclaré que tendre la main aux Juifs de Diaspora était essentiel. « Le judaïsmeappartient aux Juifs du monde entier, qu’ils vivent à Manhattan, à Manchesterou à Modyin » a lancé Lau, Grand Rabbin de cette commune israélienne jusquerécemment. « Je voudrais que davantage de Juifs étudient le judaïsme et sesentent appartenir au peuple juif. Nous devons nous concentrer sur ce que nousavons en commun et créer un monde juif uni », a poursuivi le rav.

Fierté paternelle

Déterminé à tisser des liens entre les Juifs de Diaspora etl’Etat hébreu, Lau, 47 ans, a pour objectif de créer un forum internationaldans lequel des dirigeants juifs du monde entier pourront se consulter sur lamarche à suivre pour ramener toujours plus de personnes vers la religion. Dansl’entourage du rabbin, on explique que les nouvelles technologies joueront unrôle de premier plan dans cette initiative. En tant que Grand Rabbin de Modyin,Lau a été le premier à lancer un service Internet, Demande au rav, il y a 13ans. Il a également mis en ligne la plupart des fastidieuses démarchesadministratives à effectuer avant de se marier. « Observer la loi juive esttrès important et avoir recours aux moyens modernes permet d’alléger labureaucratie et de mettre les individus plus à l’aise face aux servicesreligieux dans notre pays », explique Lau.

Accompagné de son père, l’ancien Grand Rabbin ashkénaze Israël Méïr Lau, lerabbin a rejoint son homologue Itzhak Yossef à la demeure de son père, lerabbin Ovadia Yossef, à Jérusalem. La rencontre était chargée en émotions pourles deux anciens qui se sont dits très fiers de voir leurs fils prendre la relève.David Lau a également remercié Ovadia, mentor spirituel du parti Shas, del’avoir aidé à remporter l’élection. Les deux nouveaux Grands Rabbins ontensuite gagné Tel-Aviv, toujours en compagnie de Méïr Lau, pour rencontrer lePremier ministre Binyamin Netanyahou.

« Vous êtes les rabbins du peuple d’Israël dans son intégralité », leur adéclaré celui-ci. « Dans l’esprit du célèbre commandement juif “Traite lesautres comme tu aimerais que l’on te traite”, je vous félicite de tout moncœur. Vous êtes des rabbins dont l’aide, l’esprit, la patience et la tolérancesont aujourd’hui nécessaires au public non religieux ».

Les politiques réagissent 

Le président du parti Shas Arié Déri a minimisé sonrôle dans la victoire de Yossef, mais a néanmoins déclaré qu’il auraitdémissionné en cas de défaite du fils d’Ovadia. Il a même révélé avoir rédigéune lettre de démission au cas où. Du côté de HaBayit HaYehoudi, accusations etreproches allaient bon train après l’échec du parti à faire élire des leadersdu camp national-religieux. Le ministre-adjoint des Cultes Eli Ben-Dahan ablâmé le manque d’unité des membres de la formation – dont les voix se sontdispersées sur plusieurs candidats, au contraire des orthodoxes ashkénazes etséfarades qui avaient conclu une alliance pour élire Lau et Yossef. Ben-Dahan aégalement reproché au procureur général Yehouda Weinstein d’avoir fait campagnecontre la candidature d’Eliyahou.

Le rabbin Stav a affirmé au micro de la radio militaire que des « conservateurssans aucun lien avec la société ou l’Etat » ont tout fait pour faire gagnerYossef et le faire perdre, lui, « afin d’assurer les arrières de la familleYossef et, en particulier, de leur entreprise de certification casher ».

Quant au chef de Yesh Atid Yaïr Lapid, il a écrit sur sa page Facebook que leGrand Rabbinat était une institution désuète et passéiste qui allait le resterpour les 10 prochaines années du fait des résultats de ces nouvelles élections.Et d’ajouter que des alternatives devaient être créées afin que les Juifs nonorthodoxes puissent éviter d’avoir affaire à la rabbanout.