Jérusalem, à fond !

Vendredi 1er mars, 20 000 coureurs s’étaient donné rendez-vous pour participer au troisième marathon de la capitale israélienne. Retour en image.

0603JFR15 521 (photo credit: Marc Israel Sellem)
0603JFR15 521
(photo credit: Marc Israel Sellem)
Depuis la finde Pourim, de curieux panneaux avaient fait leur apparition dans Jérusalem. Desflèches colorées, des drapeaux et autres indications de kilométrages quiparaissaient un peu étranges. Mais tout s’est éclairci vendredi dernier au sondes trompettes, des chants et des bravos. Dans toute la ville, des milliers decoureurs en shorts colorés et dossards de circonstance ont défilé à bonneallure dans les artères de la capitale.
Au total, ils étaient 20 000 à participer à la 3e édition de ce marathonhiérosolomytain. Parmi eux : 1 800 étrangers venus de 52 pays différents.

Plusieurs parcours étaient proposés, le marathon, le semi-marathon, les 10 kmet un itinéraire de 4,2 km pour amateurs et autres oeuvres de charité.
Le temps a été clément avec les coureurs puisque la pluie ne s’est pas invitée.Seuls quelques nuages sont venus abriter les athlètes du soleil méditerranéen.

Le maire – ô combien sportif – de Jérusalem, Nir Barkat, a couru lesemi-marathon malgré une côte cassée. L’élu voulait faire valoir l’aspect nonpolitique de la Ville Sainte, et ce, en dépit d’un appel au boycott del’épreuve par l’Autorité palestinienne pour ces mêmes raisons.

Et le podium ? Chez les hommes, c’est Abraham Kabeto Ketla, originaired’Éthiopie, qui a remporté la première place en 2 heures, 16 minutes et 25secondes. Suivi des Kenyans Luka Kipkemoi Chelimo (2 h, 19 mn et 1 s) et VincentKiplagat Kiptoo (2 h, 20 mn et 12 s).
Chez les femmes, l’Ethiopienne Mihiret Anamo Anotonios a franchi la première laligne d’arrivée après une course de 2 heures, 47 minutes et 40 secondes. «Jérusalem, ça monte, mais c’est tellement beau ! », s’est de son côtéenthousiasmée la gagnante de la troisième place, Elissa Ballas, originaire del’Ohio aux Etats-Unis.

Plus tard dans la journée, ils étaient des centaines dans les rues à arborerfièrement leurs médailles et leurs dossards abîmés par l’effort. Même le marchéMahane Yehouda, d’ordinaire extrêmement animé le vendredi matin, semblait avoirété déserté au profit des rues envahies par la foule. Bonne humeur et exploitssportifs : opération réussie pour la capitale.



Tags marathon