19e Knesset : les jeux sont faits !

Les urnes sont closes, reste maintenant à décortiquer les résultats.

Likud supporters celebrate at HQ after polls close 370 (photo credit: REUTERS)
Likud supporters celebrate at HQ after polls close 370
(photo credit: REUTERS)

Il aura fallu attendre le jeudi 24 janvier au matin pourobtenir les résultats définitifs. Histoire de bien compter ces « doublesenveloppes » qui ont quelque peu changé la donne. Doubles, car elles concernentles citoyens israéliens susceptibles de voter en deux endroits : sur les listesde leur lieu de résidence, mais aussi à l’armée, à l’hôpital, dans une missiondiplomatique de l’étranger. Ce qui demande vérification pour s’assurer que lescitoyens en question n’ont pas fait un double usage de leur droit de vote.

Le Likoud-Beiteinou arrive donc en première position avec 31 mandats, suivi –et c’est la surprise de ces élections – du parti Yesh Atid qui obtient 19sièges. Le parti Avoda (Travaillistes) arrive en troisième position avec 15mandats.

Naftali Bennett, avec Habayit Hayehoudi, décroche finalement 12 mandats. Ilreste un homme fort du scrutin, même si les sondages lui avaient parfois préditjusqu’à 15 sièges et bien que la formation centriste de Yaïr Lapid lui ait voléla vedette.

Puis, dans l’ordre : Shas, 11 sièges, Judaïsme unifié de la Torah, 7, Hatenouahde Tzipi Livni et Meretz, 6, la Liste arabe unifiée et Hadash, 4, Balad, 3. Leparti Kadima fait son entrée sur la pointe des pieds, avec 2 mandats. Chaquemandat de la Knesset correspond à 29 364 votes.

Mardi 22 janvier, 3 834 136 Israéliens ont voté. 7 % d’entre eux ont donnéleurs voix à des partis qui n’ont pas franchi le seuil d’éligibilité.

Yesh Atid : le vote de dernière minute 

Numéro 12 sur la liste de HabayitHayehoudi, Shouli Mouallem a appris qu’elle siégerait à la 19e Knesset jeudimatin, après le décompte de ces fameuses doubles enveloppes, qui concernent enparticulier le vote des soldats. Elle s’est dite très heureuse que ce siègesoit accordé par l’armée. Pour entrer au parlement, Mouallem va devoir renoncerà son poste de porte-parole de l’organisation des Veuves et des Orphelins deTsahal ; elle a elle-même perdu son mari, le lieutenant-colonel de la brigadeGolani, Moshe Mouallem.

« C’est très émouvant pour moi. J’ai servi dans l’armée, puis j’ai toujoursgardé une connexion particulière avec Tsahal, depuis l’âge de 22 ans, quandj’ai épousé un militaire », a-telle expliqué.

Les « doubles enveloppes » des soldats, prisonniers, hospitalisés, personneldes bureaux de vote et diplomates, ont donné leur voix à 24 % auLikoud-Beiteinou, puis 16 % pour Yesh Atid, 15 % pour Habayit Hayehoudi et 10 %pour Avoda.

Autre élément intéressant de ce scrutin : selon un sondage effectué jeudi 24janvier, 35 % des votants de Yesh Atid se sont décidés le jour même et 18 %d’entre eux ont pris leur décision deux ou trois jours avant le scrutin. End’autres mots, plus de la moitié des électeurs de Yesh Atid ont fait leur choixà la dernière minute.

Par contre, deux tiers des électeurs du Likoud avaient fixé leur choix enfaveur du parti il y a plus de deux mois. Quant aux partisans de HabayitHayehoudi, 53 % avaient choisi le parti plus de deux mois avant les élections.