Saar innocenté, mais blessé

Le ministre de l’Education a été faussement accusé d’abus sexuels. Son honneur est lavé, mais le mal est fait.

Gideon Saar at UNESCO 311 (photo credit: Education Ministry)
Gideon Saar at UNESCO 311
(photo credit: Education Ministry)
Le ministre de l’Education Guideon Saar a répondu auxaccusations mensongères d’abus sexuels portées contre lui, démenties ensuitepar une enquête policière. « Il m’est difficile de mettre des mots sur ce queje ressens devant l’énorme préjudice qui m’a été fait. J’appelle de tous mesvoeux un temps où la dignité humaine sera une valeur protégée », a-til confiélors d’une conférence à Eilat. « Je remercie du fond du coeur, tous ceux quinous ont encouragés et soutenus, moi et mes proches, lors de cette terribleépreuve », a ajouté Saar.

Le chef de la police Yohanan Danino a, de son côté, confirmé devant la pressel’invalidité de la lettre : « L’examen du document a permis d’établir aveccertitude qu’il s’agit d’un faux témoignage. » Le ministre de la Justice avaitordonné au procureur général Yehouda Weinstein, d’ouvrir une instruction, au vudes accusations contenues dans une missive envoyée au Premier ministre BinyaminNetanyahou et à quelques autres membres éminents du Likoud, et signée M.C.,employée du ministère de l’Education. Cette lettre faisait référence à unerelation romantique que la victime aurait eue avec Guideon Saar, relation aucours de laquelle il aurait abusé de sa position de ministre pour en tireravantage.

M.C., qui travaille toujours avec Saar, affirme qu’elle n’est pas l’auteur dela missive, et a refusé d’expliquer pourquoi elle n’avait pas porté plaintepour les faits rapportés. Suite aux derniers dénouements qui ont innocenté leministre, Carmel Shama-Hacohen, porte-parole du Likoud, a déclaré que la lettrefaisait partie d’une vaste campagne de dénigrement destinée à salir despersonnalités politiques et comprenait aussi des clips mis en ligne sur YouTubeayant pour but de les compromettre.