D?tournement ?cossais de Yom Hashoah

Des conf?renciers pr?nent la destruction d'Isra?l ? l'universit? de Glasgow.

By JONNY PAUL, CORRESPONDANT A LONDRES
January 25, 2009 16:44
1 minute read.
D?tournement ?cossais de Yom Hashoah

shoah ecosse. (photo credit: Ariel Jerozolimski)

Le 27 janvier, lors de la journée internationale de la Shoah, un groupe écossais organise un colloque à l'université de Glasgow dont le conférencier, un partisan du Hamas, justifie les attentats suicides. La conférence organisée par la Campagne écossaise de solidarité avec la Palestine se nomme "Résistance au génocide au nettoyage ethnique : de l'Europe des années 1940 au Moyen-Orient aujourd'hui". Le conférencier, Azzam Tamimi, un partisan du Hamas, appelle ouvertement à la destruction d'Israël. "Le meilleur moyen de commémorer les morts de l'Holocauste nazi est de mettre un terme aux génocides en cours et à venir", lit-on sur une publicité pour la conférence. En 2006, le même groupe avait joué Perdition, une pièce de théâtre qui insinue qu'il existe une complicité sioniste dans la Shoah. En 2004, Tamimi avait déclaré sur la BBC qu'il aimerait être un terroriste suicidaire en Israël. En février dernier, interviewé par la télévision iranienne, il avait demandé pourquoi les Palestiniens devaient payer pour les crimes des nazis. "Sommes-nous, les Palestiniens, obligés de payer pour les crimes des nazis ? Si les nazis ont tué les Juifs en Europe, pourquoi est-ce que les Juifs doivent venir vivre dans la maison de ma mère, sur la terre de mon père ? Si c'est de l'extrémisme, alors je suis extrémiste. Si c'est du terrorisme, alors je suis terroriste…" "Je me fous de l'avenir de l'Etat d'Israël et oui, je veux voir Israël venir à sa fin", a-t-il ajouté. Lors d'une manifestation contre l'opération "Plomb durci" sur Trafalgar Square à Londres le 10 janvier, Tamimi a annoncé : "Aujourd'hui, nous sommes tous du Hamas." Un autre conférencier qui doit s'exprimer sur le sujet "Le sionisme avant l'Holocauste" est le président de la Campagne de solidarité Mick Napier. Dans un article publié l'an passé, Napier semblait justifier l'attentat terroriste qui a eu lieu dans la yeshiva Mercaz Harav à Jérusalem. Il décrivait la salle d'études juives comme "un centre pour l'occupation illégale, le meurtre et les chambres à gaz pour Arabes'". "Ala Abou Dheim [le terroriste responsable de l'attentat] a tué huit étudiants qui ont été entraînés à l'oppresser et à le déposséder, ainsi que sa famille et tout son peuple", disait Napier. Un porte-parole de l'université de Glasgow a expliqué au Jerusalem Post qu'il ne pouvait pas condamner l'événement, tout en expliquant que sa faculté reconnaissait l'importance et la signification de la Journée mondiale de la Shoah.


Related Content

Netanyahu walks with Harper
September 10, 2012
test with pnina

By JPOST.COM STAFF