Israël en roue libre

A l’occasion des fêtes de Pessah, profitez de ces quelques jours de congé pour troquer le volant contre le guidon. Soyez dans le vent : découvrez Israël à vélo.

By
March 27, 2013 15:25
4 minute read.
Israël en roue libre

18 58. (photo credit: www.go-israel.gov.il)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later Don't show it again

Même lorsqu’on ne vit pas à Tel-Aviv, c’est assez flagrant : le cyclisme est en passe de devenir l’activité physico-ludique la plus populaire d’Israël. Si des dizaines de milliers de telaviviens se rendent au travail, à l’épicerie et à la plage à vélo quotidiennement, les bicyclettes prennent leur élan un peu partout dans le pays, quittent les cocons urbains pour tenter l’aventure des routes de campagne et se risquent désormais à tâter le sol rocailleux et pentu des montagnes. Le VTT, vélo tout terrain, est devenu un loisir à la mode, aujourd’hui incontournable.

Il a donc fallu mettre en place de nouvelles infrastructures pour permettre à tous ces vététistes de traverser la Terre promise de part en part, en toute sécurité et dans un confort relatif. Un tracé a été défini pour rouler à vélo du nord au sud, sobrement baptisé : la Piste cyclable d’Israël.

La planification et les travaux ont commencé il y a déjà plusieurs années déjà. Une fois achevée, la route s’étirera sur quelque 1100 kilomètres, du plateau du Golan jusqu’à Eilat.

Pour l’heure, cinq sections fonctionnent, qui s’étendent sur près de 200 km d’Eilat à Paran dans l’Arava.

La piste offre des paysages à couper le souffle, comme le point de vue sur l’estuaire du Wadi Paran, le plus grand lit de rivière asséché du pays. Puis elle serpente à travers les falaises de Telem Eshet.

Différents organismes gouvernementaux participent au projet, en lui insufflant des sommes d’argent non négligeables.

Au total, la Piste cyclable d’Israël sera divisée en 25 segments. Aussi les utilisateurs verront-ils tous leurs besoins satisfaits après une dure journée de sport, avec des points de nourriture, d’eau et d’hébergement et des services d’entretien du vélo. Car, avec l’entrée de ce sport dans les moeurs israéliennes, c’est toute une industrie hôtelière qui s’invite désormais dans le sud, et aussi dans le nord du pays.

Hébergement 5 étoiles pour 2-roues 

La région autour de Mitzpe Ramon, avec ses paysages spectaculaires et sa proximité du cratère Ramon, est devenue une attraction majeure pour les cyclistes de montagne du pays. Conséquence : un hébergement spécialement adapté aux besoins des rouleurs a vu le jour.

L’Hôtel iBike par exemple propose un hébergement confortable, avec une gamme d’activités, des ateliers organisés à vélo, en groupe et pour personnes de tout âge et de tout niveau de forme physique.

Pour plus d’informations : 052-436-7878 et www.ibike.co.il Plus loin vers le sud, le Cycle Inn, au Moshav Neot Hakikar, non loin de la mer Morte, offre un hébergement B & B, ainsi que la location de VTT et de nombreux conseils sur les itinéraires intéressants des environs.

Pour plus d’informations : (08) 655-2828 ; 052-899-1146 et www.cycle-inn.co.il Comme la Piste cyclable a commencé à prendre ses quartiers au nord d’Eilat, l’Arava est devenue comme un aimant pour les vététistes et, là aussi, les installations d’hébergement ont commencé à proliférer. Le Maayan Bamidbar est un établissement champêtre du kibboutz Yahel, à 65 km au nord d’Eilat.

Pour plus d’informations : (08) 635-7967/8 Le kibboutz Samar, à 30 km au nord d’Eilat, est aujourd’hui une plaque tournante de l’activité cycliste populaire. Son hôtel, le Samar Bike, offre des facilités pour des groupes.

Pour plus d’informations : 052-551-8904 et 052-304-0640 Mais le sud n’a pas le monopole du deux-roues. La maison des cyclistes HooHa est considérée comme le premier établissement du pays spécifiquement conçu pour les cyclistes. Situé à Kfar Tavor, en Galilée, il propose une gamme d’hébergements pour tous budgets. La région offre un excellent point de vue sur les sentiers à travers la Galilée et les vallées environnantes.

Pour plus d’informations : 077-708-0524 et 054-807-0524 Ailleurs dans le Nord, vous trouverez un sentier agréable sur le plateau du Golan, qui traverse la vallée de Houla et Saar Nahal. Beit Keshet Forest, en Basse-Galilée, permettra aux rouleurs d’organiser une sortie d’une journée autour du lac Houla. A noter que cette époque de l’année est tout à fait propice pour une telle randonnée, en raison des nombreux oiseaux migrateurs à observer.

Pour plus d’informations : www.gogalil.org Enfin, ces dernières années, la région autour de Beit Shemesh s’est avérée être l’une des plus populaires, avec de nombreux sentiers pour VTT de différents degrés de difficulté. Le week-end, des centaines de cyclistes roulent de Jérusalem à travers la vallée de Beit Eila ou Gouvrin. Les plus expérimentés apprécieront les ascensions de la région de Beit Shemesh à travers les collines de Jérusalem.

Cette période de l’année, en particulier, offre des conditions météorologiques agréables et la végétation est splendide.

Related Content

February 11, 2018
Les nouveaux « judaïsants »

By DAN HUMMEL