Obama plus probl?matique que Carter ?

Obama plus probl?matiqu

By GIL STERN STERN HOFFMAN
February 8, 2010 16:28
1 minute read.
Begin

Begin. (photo credit: Ariel Jerozolimski)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later

La Maison Blanche en question. Le ministre sans portefeuille Bennie Begin a déclaré mardi que la position du président américain Barack Obama sur les implantations était encore plus problématique que celle de l'ancien président Jimmy Carter. Begin, dont le père - l'ancien Premier ministre Menahem Begin - a fait la paix avec l'Egypte sous le mandat de Carter, s'est exprimé peu de temps après les déclarations de la ministre de la Culture et des Sports, Limor Livnat, jugeant l'administration Obama d'"horrible". "Cette administration n'est même pas comme celle de Carter, et nous réalisons rétrospectivement qui était cet homme", a dit Begin. "Cette administration diffère des précédentes au sujet de la construction en Judée-Samarie. Aujourd'hui, la Maison Blanche estime que toute construction est illégitime." Entre légalité et légitimité Begin faisait notamment référence au discours d'Obama du 4 juin dernier au Caire, où il a déclaré que "les Etats-Unis n'acceptent pas la légitimité des implantations israéliennes". Pour Carter, ces implantations ne "sont pas seulement un obstacle à la paix, elles sont illégales". Or, d'après l'analyse de Begin, si la légalité est une question technique, la légitimité relève quant à elle d'une question purement politique. C'est pourquoi l'opinion d'Obama est plus problématique encore que celle de Carter. "Carter ne dit pas que les Juifs n'ont pas le 'droit légitime' de vivre dans les villes et villages de Judée-Samarie", précise-t-il. Dans une conversation avec le Jerusalem Post, Begin a confié que, sur de nombreuses questions, l'administration Obama est "d'une grande aide à Israël et qu'elle mérite une certaine reconnaisse". Mais sur la question des implantations, "les différends entre Israël et les Etats-Unis sont aussi importants que regrettables", selon lui.

Join Jerusalem Post Premium Plus now for just $5 and upgrade your experience with an ads-free website and exclusive content. Click here>>

Related Content

October 31, 2017
Bitan assures US Jewish leaders that Kotel crisis will be resolved

By TAMARA ZIEVE