Jérusalem retient son souffle

Derniers préparatifs en vue de la visite présidentielle : 500 personnes accompagnent Barack Obama.

JFR09 521 2 (photo credit: Marc Israël Sellem/The Jerusalem Post)
JFR09 521 2
(photo credit: Marc Israël Sellem/The Jerusalem Post)
De grosses perturbations sont à prévoir dans la capitale du 20au 22 mars. Alors que plus de 1000 drapeaux américains et hiérosolomytains sontd’ores et déjà hissés dans toute la ville, les forces de sécurité sont sur lepont pour l’opération « Inaltérable alliance », telle qu’a été baptisé ledéplacement du président Obama par la diplomatie américaine. Pas moins de 10000 policiers seront déployés.

A Jérusalem, la rue King David sera fermée à la circulation pendant toute ladurée du séjour, car le président et une partie des 500 personnes quil’accompagnent logeront à l’hôtel du même nom. De plus, le parking serainterdit dans de nombreuses artères, y compris Ramban, Ruppin, Agron, leboulevard Muséum, le campus de Givat Ram, Arlozorov, Balfour, Kaplan,Jabotinsky, le boulevard Herzl, Ben Tzvi et d’autres. Tout véhicule qui y serastationné sera remorqué.

Les hiérosolomytains sont invités à consulter les sites de la mairie ainsi quede la compagnie de transports Egged afin de se tenir informés d’éventuellesfermetures de voies.

Des nombreux désagréments sont donc à prévoir pour les habitants de lacapitale. Mais, dans le coeur des Israéliens, ces efforts seront peut-êtrecompensés par l’intérêt particulier que portera le président Obama au caractèrejuif de l’Etat d’Israël lors de sa visite.

Comme l’a souligné l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Michael Oren, sur leplateau d’Aroutz 2, dans l’émission Rencontrez la presse samedi 16 mars, leleader se rendra sur la tombe de Theodor Herzl, une première pour un présidentaméricain. « Cela prouvera le soutien américain à l’entreprise sioniste ». Ilvisitera également les Rouleaux de la mer Morte au Musée d’Israël, à Jérusalem.Ce qui devrait envoyer un message à la communauté internationale, selonl’ambassadeur Oren, quant aux liens historiques des Juifs avec la terred’Israël.
« Voilà un pays qui n’est pas simplement tombé du ciel après la Shoah, c’est unEtat véritablement enraciné dans la région, un Etat permanent et légitime »