Hirchson : "J'ai honte"

L'ancien ministre des Finances sur le banc des accus?s.

By JPOST
February 3, 2009 11:56
1 minute read.
Hirchson : "J'ai honte"

HIRCHSON. (photo credit: Ariel Jerozolimski)

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later Don't show it again

L'ancien ministre des Finances, Avraham Hirschson a parlé en sa défense mardi, lors de l'ouverture du procès qui l'accuse d'avoir détourné 2.5 millions de shekels, confiant au juge qu'il était "honteux et embarrassé" de ses actions, mais qu'il entendait prouver qu'il avait mérité les shekels pris. "Cette position, de ministre des Finances au banc des accusés, est difficile pour moi" a-t-il déclaré. "Depuis le début de l'affaire, je n'ai pas fermé l'œil une seule nuit. Je souffre chaque nuit et chaque minute et je n'arrête pas de me demander pourquoi j'ai pris cet argent en liquide". Hirchson a déclaré que cette somme faisait partie de ses indemnités de retraite du poste de Président de l'Organisation nationale des travailleurs. En 1996, la Knesset avait passé une loi établissant que les Parlementaires ne pouvaient pas recevoir de salaire additionnel à ceux perçus de l'Etat. L'ancien ministre affirme qu'à ce moment, ses indemnités perçues par l'Organisation avaient cessé, en dépit du fait qu'il a continué à présider cette organisation jusqu'à 2005. En conséquence, il entend arguer du fait que l'argent qu'il est accusé d'avoir pris était en réalité l'argent qui lui revenait en tant que retraité de ce poste. "J'expliquerai que je méritais chaque agora perçue" a déclaré Hirchson dans son discours d'ouverture. "Mais la façon dont je les ai perçues était mauvaise" explique t-il. "De l'aveuglement? De l'apathie?" continue t-il, "J'ai honte et je suis embarrassé, je n'arrive pas à me le pardonner". L'accusation entend argumenter que loin de n'avoir seulement perçu des millions de shekels en liquide, l'ancien ministre a également reçu de l'argent pour sa campagne du Likoud en 1998 et en 2000 ainsi que des enveloppes pour des voyages.

Related Content

Netanyahu walks with Harper
September 10, 2012
test with pnina

By JPOST.COM STAFF