Achtung!

La police allemande interdit les drapeaux isra?liens.

By CORRESPONDANT A BERLIN
January 15, 2009 17:41
1 minute read.

 
X

Dear Reader,
As you can imagine, more people are reading The Jerusalem Post than ever before. Nevertheless, traditional business models are no longer sustainable and high-quality publications, like ours, are being forced to look for new ways to keep going. Unlike many other news organizations, we have not put up a paywall. We want to keep our journalism open and accessible and be able to keep providing you with news and analyses from the frontlines of Israel, the Middle East and the Jewish World.

As one of our loyal readers, we ask you to be our partner.

For $5 a month you will receive access to the following:

  • A user experience almost completely free of ads
  • Access to our Premium Section
  • Content from the award-winning Jerusalem Report and our monthly magazine to learn Hebrew - Ivrit
  • A brand new ePaper featuring the daily newspaper as it appears in print in Israel

Help us grow and continue telling Israel’s story to the world.

Thank you,

Ronit Hasin-Hochman, CEO, Jerusalem Post Group
Yaakov Katz, Editor-in-Chief

UPGRADE YOUR JPOST EXPERIENCE FOR 5$ PER MONTH Show me later

Des policiers des villes de Duisburg et Düsseldorf au nord de la Westphalie ont interdit à des sympathisants israéliens de déployer des drapeaux d'Israël. Lors d'une manifestation anti-israélienne organisée par le groupe islamique radical Mili Görüs samedi dernier, - attirant 10 000 manifestants - deux policiers ont pris d'assaut l'appartement d'un jeune couple d'étudiants qui avait déployé des drapeaux israéliens au balcon et sur la fenêtre. La foule hostile a jeté des pierres et d'autres projectiles sur les drapeaux. Une vidéo du site YouTube montre la foule en colère face à l'appartement et la police saisissant les drapeaux israéliens. La confiscation des drapeaux a été saluée par les applaudissement de l'assemblée. L'étudiant en question a déclaré au journal en ligne Der Spiegel qu'il voulait montrer sa "solidarité envers la seule démocratie de la région". Il a regretté l'indifférence de la société allemande envers les attaques de roquettes sur Israël. "Peut-on imaginer la police allemande entrer chez quelqu'un pour retirer un drapeau du Hamas? ", a demandé le Dr Efraïm Zuroff, directeur du centre Simon Wiesenthal à Jérusalem. "Ce genre d'action ne fera qu'encourager des comportements plus violents dans des manifestations anti-israéliennes et enverra le message qu'en Allemagne, les Juifs et les sympathisants d'Israël ne jouissent pas de la pleine protection de la loi", a-t-il ajouté. En réponse à la réaction outragée du Conseil central des Juifs en Allemagne, le chef de la police de Duisburg a déclaré : "Je regrette profondément que la sensibilité de certains, en particulier de nos citoyens juifs, ait pu être heurtée." Il a expliqué que retirer ces drapeaux était une mauvaise décision mais qu'elle était destinée à empêcher la foule de blesser les participants, dont les habitants de l'appartement. "Ils [les policiers] ont agi en toute bonne foi dans une situation délicate, sous une pression considérable, afin, de leur point de vue, d'éviter une escalade des violences." Parallèlement, les agressions antisémites dirigées contre des institutions juives se multiplient en Allemagne. Mercredi, un Palestinien a attaqué un policier avec une barre de fer. Celui-ci était posté à l'entrée d'une synagogue du quartier Mitte à Berlin. D'après les médias, l'agression était liée à l'opération "Plomb durci" à Gaza. Dans la ville de Rostock, la police enquête sur des attaques sur un centre communautaire juif. Les assaillants ont jeté des pierres sur les fenêtres du centre. Une étoile de David barrée a été dessinée sur le bâtiment une semaine auparavant.

Join Jerusalem Post Premium Plus now for just $5 and upgrade your experience with an ads-free website and exclusive content. Click here>>

Related Content

Netanyahu walks with Harper
September 10, 2012
test with pnina

By JPOST.COM STAFF