Obama remporte l'investiture d?mocrate

Nouvelle ?tape vers la course ? la Maison Blanche pour Barack Obama : celui-ci a remport? l'investiture d?mocrate.

By AP
February 21, 2010 13:09
3 minute read.

Nouvelle étape vers la course à la Maison Blanche pour Barack Obama : celui-ci a remporté l'investiture démocrate. Le sénateur de l'Illinois a en effet décroché mathématiquement mardi 03 juin l'investiture pour la présidentielle du 4 novembre prochain aux Etats-Unis, selon un décompte de l'Associated Press basé sur le nombre de délégués dont il est assuré de bénéficier. Mais Hillary Clinton, sa rivale au sein du camp démocrate qui avait été donnée gagnante dans le Dakota du Sud selon les résultats partiels quand son rival emportait le Montana, refuse toujours de s'avouer vaincue. "Ce soir, je peux me tenir là et dire que je serai le candidat démocrate pour l'élection présidentielle américaine", a lancé Obama à des milliers de supporters en délire réunis dans un stade à St Paul, Minnesota, en conclusion d'une longue campagne restée longtemps incertaine. "Amérique, c'est notre heure", a poursuivi celui qui devient le premier candidat noir à représenter son parti à l'élection présidentielle. "Notre heure est venue. Notre tour de tourner la page des politiques du passé". Barack Obama disposerait de 2 151 délégués (superdélégués inclus), soit largement plus que les 2 118 nécessaires pour décrocher l'investiture, contre 1 915,5 pour Hillary Clinton, selon un décompte de l'Associated Press après dépouillement partiel des bulletins mardi. Le sénateur de l'Illinois a remporté au moins 15 délégués dans le Dakota du Sud et le Montana, tandis que sa rivale s'en voyait attribuer au moins 13. Il restait trois autres délégués du Montana à départager entre les deux candidats. "Commençons à travailler ensemble", a lancé Obama. "Unissons-nous dans un effort commun pour dessiner une nouvelle route pour l'Amérique". Le vainqueur a rendu un chaleureux hommage à son adversaire, qui "a marqué l'histoire au cours de cette campagne, pas seulement parce qu'elle est une femme, mais parce qu'elle est un leader qui inspire des millions d'Américains grâce à sa force, son courage, et à ses engagements envers les causes qui nous ont amenés ici ce soir". "Notre parti et notre pays se portent mieux grâce à elle, et l'honneur de l'affronter a fait de moi un meilleur candidat", a-t-il ajouté. Les spéculations allaient bon train sur un possible "ticket présidentiel" entre les deux rivaux, d'autant qu'Hillary Clinton s'était dite prête dans la soirée à se présenter à la vice-présidence. Les collaborateurs de Barack Obama restaient néanmoins vagues. "Il est évident que c'est une personne incroyable. Nous le savions déjà", a remarqué David Axelrodn, responsable de la stratégie dans l'équipe de campagne du sénateur de l'Illinois. Mais "il est beaucoup trop tôt pour parler de ça". Barack Obama a d'ailleurs tenté de joindre Hillary Clinton pour la féliciter, mais il n'a pu que lui laisser un message lui demandant de le rappeler, selon des conseillers d'Obama. En meeting à New York, l'ancienne First Lady se refusait toujours à admettre sa défaite. "La campagne a été longue, et je ne prendrai aucune décision ce soir", a-t-elle déclaré à ses supporters, avant de préciser qu'elle passerait les prochains jours à déterminer "comment avancer en se basant sur l'intérêt de notre pays et de notre parti". "Beaucoup de gens se demandent: 'que veut Hillary?'. Je veux ce pour quoi je me suis toujours battue: je veux que les quelque 18 millions de personnes qui ont voté pour moi soient respectées et entendues". Mais "je suis déterminée à unir notre parti pour que nous puissions avancer plus fermement et je suis plus prête que jamais à décrocher la Maison Blanche en novembre", a-t-elle ajouté. Elle a ensuite salué les qualités de son rival, qui "a poussé tant d'Américains à s'intéresser à la politique et motivé tant d'autres à s'investir. Et notre parti et notre démocratie sont en conséquence plus forts et plein de vitalité". Un peu plus tôt mardi, Hillary Clinton avait dit à des parlementaires new-yorkais qu'elle serait prête à devenir candidate à la vice-présidence aux côtés de Barack Obama, affirmant qu'elle était "ouverte à cela" si cela aidait les démocrates à conquérir la Maison Blanche.


Related Content

World ORT Avi Gonen and Lord Seb Ceo
April 11, 2019
Athletic great advises World ORT CEO how to succeed in the London marathon

By JERUSALEM POST STAFF